Ce site est protégé par reCAPTCHA et Google Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation. Les solutions pour trouver un garant - Solidarimmo

Les solutions pour trouver un garant

On vous propose 5 solutions de garantie pour votre futur locataire !

 

les solutions pour trouver un garant

 

Tout d’abord, un garant est une personne ou un organisme qui garantit le bon paiement du loyer à un propriétaire. Le garant doit signer un acte de caution, c’est un document sur lequel il s’engage lors de la signature du bail. Ensuite, il doit y avoir un dépôt de garantie souvent appelé “caution” qui est une somme d’argent souvent à la hauteur d’un mois de loyer qui est versée à l’entrée et qui est restitué à la sortie du locataire.

1- La garantie loyer impayé

 

La garantie loyer impayé (GLI) est une solution pour les propriétaires proposée par Solidarimmo, la GLI assure aux propriétaires le paiement des loyers en cas d’impayés et sécurise ainsi leurs revenus.

Cette assurance est déductible des revenus fonciers et permet aux propriétaires de se protéger des impayés mais aussi des potentielles détériorations du logement et des frais de contentieux et de protection juridique (litiges hors loyers impayés).

 

2- Le garant physique

 

Demander à un proche de se porter garant reste la solution la plus simple pour le locataire, en effet, il est possible de demander à un parent, un ami ou même à un collègue de se porter garant car, n’importe qui dans l’entourage du locataire peut se porter garant. La seule condition sera que le garant ait des revenus suffisants qui peuvent couvrir au mois 3 fois le loyer redevable par le futur locataire. Dans l’idéal, le garant doit avoir une position stable, c’est-à-dire qu’il soit en CDI hors période d’essai, fonctionnaire, retraité ou encore indépendant mais avec un minimum de 2 ans d’ancienneté.

Enfin, le garant doit compléter un dossier de location, avec les documents suivants (liste non-exhaustive) :

  • Justificatif de domicile de moins de 3 mois
  • Dernière quittance de loyer ou dernière taxe foncière / titre de propriété
  • Attestation d’assurance d’habitation de moins de 3 mois
  • Pièce attestant son activité professionnelle (contrat de travail, attestation d’employeur, carte professionnelle, identification Insee…)
  • Les 3 derniers bulletins de salaire / 3 derniers bilans
  • Le dernier avis d’imposition

3- La garantie Visale

 

Si vous n’avez personne à qui demander de se porter garant, il existe la garantie Visale. C’est une caution gratuite proposée par Action logement.

Les personnes éligibles à la garantie Visale sont :

    • Les jeunes de 18 à 30 ans
    • Les personnes éligibles au bail mobilité
    • Les ménages logés par un organisme d’intermédiation locative
    • Les salariés de plus de 30 ans dont la demande de garantie intervient :
      • Jusqu’à 6 mois après la prise de fonction hors CDI confirmé
      • Jusqu’à 6 mois après une mutation
      • Jusqu’à 3 mois après une promesse d’embauche

La demande de garantie Visale est à l’initiative du locataire et se fait en ligne sur le site www.visale.fr. À la suite de cette demande, si la personne est éligible, le visa est disponible sous 2 jours ouvrés sur l’espace personnel du demandeur. Puis, c’est au propriétaire de créer un compte sur ce même site afin de signer électroniquement la garantie de cautionnement. Ce dispositif est gratuit pour le locataire tout comme pour le propriétaire.

4- Le garant payant

 

Il est également possible de solliciter un garant payant, c’est un assureur qui se porte garant pour le locataire en contrepartie d’une cotisation financière. C’est donc l’assureur qui indemnise en cas d’impayé le propriétaire.

Nous recommandons le service de caution Garantme.

Ce service de caution assure mieux le bon paiement des loyers qu’un garant physique qui lui peut devenir insolvable. De plus, Garantme utilise des critères d’éligibilités plus larges, ce qui facilite la recherche de locataire.

 

5- La caution bancaire

 

La caution bancaire est une autre solution pour avoir un garant. Dans ce cas, la banque se porte garant pour le locataire et en contrepartie, le locataire doit déposer une somme équivalente au montant du loyer pour l’intégralité du bail sur un compte bloqué. Ce compte est ensuite débloqué pour le propriétaire en cas d’impayés. Par exemple, pour un cautionnement d’un an dans le cadre d’un bail meublé et pour un loyer de 600 €, le locataire doit déposer 600 € x 12 = 7 200 € sur le compte bloqué.

En plus de la somme versée sur un compte bloqué, il faut compter les frais appliqués par la banque. En effet, il y a les frais de tenue du compte bloqué qui s’élève à 30 € /mois environ. Puis, certaines banques peuvent appliquer des frais d’ouverture et fermeture de compte et des frais de virement en cas d’impayés.

Location

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Buttonappelez nous