fbpx

Les frais de gestion locative

Les frais de gestion locative

 

Dans le cadre d’une location, un propriétaire bailleur est amené à faire face à un certain nombre de dépenses.
Il est important, en amont de l’investissement locatif, de bien évaluer ces frais.

Ces dépenses se décomposent en plusieurs catégories :

Les dépenses de copropriété :

Elles concernent les frais de gestion de l’immeuble. Elle sont facturées trimestriellement par le syndic.

Ce sont les charges non récupérables auprès du locataire.

Elles concernent essentiellement les gros travaux, une partie du salaire des gardiens, les assurances de l’immeuble et les honoraires de votre syndic.

 

Les taxes :

La principale taxe acquittée par le propriétaire et qu’il ne peut répercuter sur son locataire est la taxe foncière. La taxe sur les ordures ménagère, qui elle est répercutable, ne peut l’être que si elle est clairement dissociée sur l’avis d’imposition.

 

Les travaux :

N’est récupérable auprès du locataire qu’une liste de charges définie par le décret n°87-713 du 26 août 1987. Tous ce qui n’est pas mentionné dans ce décret est, par nature, non récupérable.

Les travaux d’embellissement ou d’amélioration sont, par exemple, à la charge du propriétaire.

 

Les assurances :

Le propriétaire bailleur a l’obligation d’assurer son logement avec un contrat d’assurance propriétaire non-occupant.

Il peut aussi, s’il le souhaite, s’assurer contre d’éventuels impayés de son locataire et les frais de justice y afférent.

Ces assurance restent à la charge du propriétaire bailleur.

Les honoraires de gestion locative:

Les honoraires de gestion locative, prévus au mandat de gestion, sont aussi une charge que doit supporter le propriétaire. Comme toutes les charges énumérées ci-dessus, 100% de ces frais sont déductibles des revenus fonciers du propriétaire.

 

Call Now Buttonappelez nous