Ce site est protégé par reCAPTCHA et Google Politique de confidentialité et Conditions d'utilisation. Comment rendre une copropriété plus éco-responsable? - Solidarimmo

Comment rendre une copropriété plus éco-responsable?

Envie d’une copropriété plus verte ?

copropriété verte, ecogestes dans une copropriété, comment rendre une copropriété plus eco-responsable?

Sensibiliser les propriétaires et les habitants

Si vous voulez apporter une touche de vert dans votre copropriété, tout d’abord, il vous faut sensibiliser les autres copropriétaires de la copropriété. En effet, cela est la partie la plus difficile. Il vous faut trouver des problématiques qui peuvent être résolues ou en partie résolues par le biais d’actions éco-responsables. Vous pouvez tout à fait convaincre les personnes concernées en leur affirmant qu’un investissement permet ensuite de faire des économies, comme avec la réalisation de rénovations énergétiques par exemple.

Ensuite, sensibilisez les habitants aux éco-gestes, c’est un deuxième pas vers une copro plus verte ! En effet, beaucoup d’actions du quotidien sont concernées :

 

Le chauffage

Le chauffage est la consommation énergétique la plus importante ! Enseignez aux habitants les bonnes pratiques : la température idéale pour la journée est de 19°C et de 16°C la nuit.

 

Le chauffe-eau

La température idéale pour le chauffe-eau est de 60°C, cette température permet de maintenir un confort idéal et d’éviter tous les risques de développement de la bactérie légionellose.

 

Les appareils de froid

Pour le réfrigérateur, la température idéale est de 4°C, et celle du congélateur est de -14°C.

Pensez également qu’il faut nettoyer ces appareils tous les 6 mois environ pour éviter la formation d’une couche de givre et l’augmentation de la consommation.

 

L’eau

Limiter sa consommation d’eau en privilégiant les douches plutôt que les bains. Puis, le choix du pommeau de douche peut influer sur la consommation ! Favoriser les éco-douchettes et les douchettes à turbulence.

 

La lumière

Utiliser des ampoules basse consommation de type LED.

 

Des initiatives vertes et pratiques !

 

Un compost

La mise en place d’un bac à compost dans la copropriété permet aux habitants de faire un éco-geste chaque jour.

Afin de mettre en place ce projet, il faut d’abord sonder les habitants de la copropriété afin de déterminer un nombre de personnes qui vont utiliser ce bac collectif et déterminer un emplacement. Ensuite, après en avoir parlé à tous les copropriétaires, la décision se prendra lors d’un vote durant l’assemblée générale.

 

Les règles du compostage :

  1. Varier la nature des déchets.
  2. Apporter des déchets coupés ou broyés afin de faciliter le processus de décomposition.
  3. Mélanger régulièrement les nouveaux déchets avec les autres couches.
  4. Arroser avec de l’eau de pluie si le compost est trop sec.
  5. Apporter de la matière sèche si le compost est trop humide (feuilles sèches, carton ou papier sans encre).
  6. Ajouter un activateur de compost avec de l’ortie si celui-ci ne prend pas, ou s’il y a des moucherons.

Afin de s’assurer de la bonne utilisation du compost, il est nécessaire d’en informer les habitants. En effet, il peut être judicieux de préparer un mode d’emploi avec les déchets autorisés et non autorisés. Ainsi que les 6 règles vues ci-dessus.

 

Un Jardin partagé

Autre fait que la dimension eco-responsable du jardin partagé, celui-ci permet de créer une réelle sensation de convivialité entre les habitants. C’est un lieu qui permet aux habitants de partager de bons moments tout en rendant service à l’environnement, en cultivant des produits BIO. De plus, cela peut représenter une belle activité pour les enfants.

De même que pour l’installation du compost, il faut d’abord sonder les habitants afin de déterminer combien de personnes peuvent s’investir dans le projet, quels sont les frais à prévoir, où installer le jardin, qui s’occupe de l’entretien…etc. Puis, c’est lors de l’assemblée générale que le vote aura lieu.

Une fois la décision prise par tous les propriétaires, il y a deux possibilités :

Le jardin est partagé par tous les copropriétaires, chaque copropriétaire dispose des mêmes droits et obligations. Le règlement de copropriété doit être modifié afin de préciser les règles d’usage du jardin. Les quotes-parts et l’état descriptif de division ne changent pas.

Le jardin n’est pas partagé par tous les copropriétaires, celui-ci deviendra alors une partie commune “spéciale”. Dans ce cas, il faut également modifier le règlement de copropriété. Il faut administrer des charges “spéciales” aux copropriétaires qui partagent le jardin. Les quotes-parts et l’état descriptif de division sont modifiés.

 

Un récupérateur de pluie

Le récupérateur d’eau de pluie est une solution en annexe du compost et du jardin partagé. En effet, celui-ci permet de déduire la consommation d’eau liée à ces deux éco-gestes vu ci-dessus et permet également de créer un schéma éco-responsable complet.

 

Les transports doux

 

Garage à vélos

L’installation d’un garage à vélos peut s’avérer très appréciée par les habitants. De plus, celui-ci favorise l’utilisation des transports doux ce qui permet la réduction de l’empreinte carbone.

 

Bornes de recharges électriques

Si les habitants possèdent des voitures électriques, il peut être pertinent d’installer des bornes de recharges électriques dans le parking de la copropriété.

Pour ces installations, il faut suivre le même procédé que pour l’installation d’un bac à compost ou d’un jardin partagé. La décision se prend lors de l’assemblée générale de copropriété.

Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Call Now Buttonappelez nous